Meaux ! le forum.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-17%
Le deal à ne pas rater :
Disque SSD Interne – 860 QVO – 1To à moins de 100€
99.66 € 119.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Fabien B.
Fabien B.
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 3062
Age : 40
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
http://www.meauxleforum.com

Municipales à Meaux : ça valait le coup, le centre commercial les Saisons ? Empty Municipales à Meaux : ça valait le coup, le centre commercial les Saisons ?

le Dim 08 Déc 2019, 23:25
source : le Parisien

Municipales à Meaux : ça valait le coup, le centre commercial les Saisons ?
À quelques mois des municipales, «Le Parisien» analyse les enjeux de campagne. Cette semaine, gros plan le centre commercial les Saisons, à Chauconin-Neufmontiers, dont l’ouverture impulsée par Jean-François Copé a fait débat.

Publié le Le 8 décembre 2019 Par Alexandre Arlot


La mesure ne figurait pas dans le programme de Jean-François Copé pour les municipales de 2014, et pour cause : le centre commercial des Saisons de Meaux se situe… à Chauconin-Neufmontiers. Pourtant, il a été voulu et impulsé par le maire et président du Pays de Meaux.

L'ouverture en 2015 de ce centre commercial revêt certes un intérêt intercommunal. Elle a pourtant, jugent certains, bouleversé l'offre du cœur de ville meldois. Quatre ans après, la question s'impose : ça valait le coup ?

Pour Martine, c'est oui. Cette retraitée s'y rend « une ou deux fois par semaine ». « Il y a beaucoup de choix et c'est ouvert tout le temps », estime cette Crégyssoise croisée lors du Black Friday. Depuis qu'elle fait ses achats aux Saisons, Martine délaisse les commerces de Meaux. Le parking gratuit du centre commercial a pesé dans son choix. « En centre-ville, il y a peu de place pour se garer », regrette-t-elle.

«J'aime bien venir ici… car il n'y a pas de monde»
En ce vendredi matin, les allées se remplissent doucement. « Il y a eu du monde pour les réductions proposées la semaine du Black Friday, constate Carole, une infirmière de 55 ans. Le centre est spacieux, certaines animations sont sympas. Mais d'habitude il y a peu de clients. »

La phrase revient en boucle dans les allées. Cette faible fréquentation fait aussi les affaires de certains. Audrey a ainsi opté pour le centre commercial le moins pris d'assaut. « J'habite à Fontenay-Trésigny et je vais souvent au Val-d'Europe et au nouveau centre commercial de Sénart, reprend la jeune femme. Pour le Black Friday, je me suis dit que ce serait plus tranquille ici. »

En moyenne, les Saisons de Meaux accueillent 17000 personnes par jour. L'année 2019 devrait être stable avec 4,5 millions de clients. « Un beau résultat au vu du contexte économique », estime Jean-Marie Brial, le directeur des lieux.

Jean-François Copé met en avant «la création de près de 1000 emplois»
À l'étage, un commerçant nuance le tableau. « Le problème, c'est le flux, estime-t-il. C'est un beau centre, bien entretenu mais qui peine à attirer de nouveaux clients. Les locaux fermés n'aident pas à les faire venir. »

Ces boutiques vides, dont une partie est la conséquence de fermetures nationales, se trouvent principalement à l'étage. La difficulté, rappelle Jean-Marie Brial, c'est qu'« il faut au moins six mois, entre le dossier d'aménagement et l'arrêté d'autorisation des travaux, pour rouvrir un commerce ».

Municipales à Meaux : ça valait le coup, le centre commercial les Saisons ?
Alors, ça valait le coup d'ouvrir un centre commercial près de Meaux ? Le maire et président du Pays de Meaux Jean-François Copé (LR) en reste convaincu. « Cela a permis la création de près de 1000 emplois dont 450 pour Auchan », avance-t-il.

Les Saisons de Meaux auraient aussi permis de mettre fin à « l'évasion commerciale ». « Il s'agissait d'abord de mettre un terme à cette situation de concurrence frontale avec Claye-Souilly et Val-d'Europe, justifie-t-il. La moitié du chiffre d'affaires potentiel était dépensée à l'extérieur de notre territoire. »

Un taux de vacance commerciale en forte baisse
Par cette nouvelle offre, les Saisons ont-elles contribué à l'affaiblissement du commerce du cœur de ville ? Jean-François Copé s'inscrit en faux.

« On ne peut pas dire que le centre commercial ne fonctionne pas et en même temps qu'il prend des clients au centre-ville, souligne-t-il. Les Saisons de Meaux fonctionnent un peu moins bien que prévu, à cause du contexte national. »

Quant au commerce de centre-ville, le maire se dit fier de son action, symbolisée par la récente préemption d'un local de 40 m2 rue du Grand-Cerf qui aurait dû être cédé à un réparateur de téléphone.

« Nous vivons une nouvelle dynamique commerciale, ajoute Jean-François Copé. Nous n'avons jamais eu autant d'ouvertures et de travaux d'embellissement. »

Plus que par des mots, la mairie répond par des chiffres. « Notre taux de vacance commerciale est au plus bas à 9,5%, contre 11,9% au niveau national, pointe-t-elle. Il était de 14% en 2014. »

Ce qu’en disent les candidats
« Une fausse bonne idée » : voilà comment les candidats à la mairie André Moukhine-Fortier (SE) et Joachim Simon (RN) présentent les Saisons de Meaux.

Pour le premier, ce centre commercial « a été mal conçu sur un site étriqué […], dans une architecture très mal pensée pour l’automobiliste ». « Les enseignes qu’on y trouve ne permettent pas d’attirer du monde dans une zone où la concurrence est forte », enchérit le second.

À l’instar du socialiste Martial Souverain, Joachim Simon souligne néanmoins les « nombreux emplois » créés grâce au centre commercial.

Ce n’est pas l’avis du parti communiste, qui dénonce les « caisses automatiques » et se demande : « Où sont les emplois ? » « Nous pourrions nommer les Saisons Mulliez, vu les enseignes installées : Auchan, Leroy Merlin, Décathlon », enfonce le PCF en référence aux différentes marques détenues par la famille Mulliez.

Quant au centre-ville de Meaux, tous ou presque estiment que le maire sortant Jean-François Copé (LR) aurait dû mieux faire. « Les boutiques fermées ne nécessitent pas de commentaires », cingle le PCF. « La revitalisation commerciale passe par la rénovation et l’occupation des logements au-dessus des commerces », plaide Martial Souverain.

S’il souligne que ces difficultés ne concernent pas que Meaux, tant s’en faut, André Moukhine-Fortier estime que « la situation est pire qu’ailleurs, malgré un discours officiel digne de la méthode Coué ».

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum