Partagez
Aller en bas
Fabien B.
Fabien B.
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 3014
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
http://www.meauxleforum.com

Jean-François Copé inaugure la première place Jacques-Chirac Empty Jean-François Copé inaugure la première place Jacques-Chirac

le Mer 23 Oct 2019, 20:14
Pas vraiment un sujet d'urbanisme. Même si l'actuelle municipalité a bien le projet de réaménager ce parvis aujourd'hui parking... en parking (mais souterrain cette fois ci).
Enfin nommer un lieu c'est aussi faire la ville. Et pourquoi pas une place Jacques Chirac ! Pour le coup la municipalité n'est pas à côté de la plaque (de rue...). On pourrait aussi avoir une rue François Mitterrand (plus pertinent qu'une avenue Salvador Allende). Et plus de femmes également. Certes il est toujours question de la cité de la Musique "Simone Veil"... ô combien mal choisi quand il aurait été plus juste pour un jardin place de l'Europe, ou d'un autre équipement dans l'ancienne Maison d'Arrêt.

Jean-François Copé inaugure la première place Jacques-Chirac
Le maire LR a prononcé un discours où il s’est discrètement posé en successeur du défunt président de la République.

Publié le 5 octobre 2019 par Sébastien Roselé


Il n'a pas perdu de temps. Et il est le premier. Jean-François Copé, le maire LR de Meaux, a rebaptisé la place de l'Hôtel-de-Ville la place Jacques-Chirac ce samedi après-midi. Cette décision avait été prise dès vendredi dernier en conseil municipal, le lendemain du décès de l'ancien président de la République survenu jeudi 26 septembre.

Sur la façade de la mairie, deux portraits géants du fondateur du RPR. Sur la gauche, une photo de lui jeune et de l'autre côté, Jacques Chirac plus âgé et président de la République. Et entre les deux, Jean-François Copé, derrière un pupitre entouré de ses amis du conseil municipal et du député.

Le maire dans les pas de son mentor
« Il y a une école Jacques Chirac », a expliqué celui qui fut le porte-parole du gouvernement Chirac de 2002 à 2007. « Une école dont j'étais puisque tous les barons (NDLR : de la droite) l'ont trahi pour servir un autre candidat (NDLR : Édouard Balladur). J'ai pu constater la solidité de l'homme dans la tempête. L'école Jacques Chirac, c'est une école de rigueur et un équilibre permanent […] entre hauteur de vue et proximité. »

Cette « école », Jean-François Copé s'« inquiète qu'elle ne se perde. Il faut rester vigilant et ne jamais se compromettre avec les extrémistes ». Et le maire de raconter une anecdote. Un jour il fait part de son projet d'être candidat à la mairie de Meaux. C'était avant les municipales de 1995. Et même avant la présidentielle. Chirac lui demande s'il fait du porte-à-porte et s'il va bien voir chaque habitant de chaque appartement et de chaque maison. « Il ne faut oublier personne », lui aurait conseillé le futur président. « Je peux vous le dire, je n'ai pas oublié la leçon ! », a lancé Copé.

« On lui doit bien "La Marseillaise" »
La cérémonie officielle avait commencé ce samedi, entre deux averses, par le dévoilement de la plaque « place Jacques-Chirac ». Des élus et des jeunes de la ville ont ensuite lu les discours qui ont marqué les deux mandats de l'ancien député de Corrèze. Ce moment solennel s'est terminé par La Marseillaise. « On la lui doit bien ! », a conclu le maire de Meaux, qui n'a pas encore déclaré s'il était candidat à sa propre succession.

Marie-Claude, 68 ans, de Nanteuil-lès-Meaux, prend en photo avec son téléphone portable la nouvelle plaque. « C'est une très bonne initiative. Il fut un très bon président, proche des Français. » Même satisfaction de Gérard, 66 ans, de Paris. « Il le mérite. Je trouve ça très bien. Les grands hommes d'Etat, il faut les honorer. »

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
André Moukhine-Fortier
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 39
Age : 60
Localisation : meaux
Date d'inscription : 30/10/2014

Jean-François Copé inaugure la première place Jacques-Chirac Empty Jacques CHIRAC, Pierre QUILLET et Nicole BRICQ

le Dim 03 Nov 2019, 16:51
Lettre adressée à Monsieur le  Maire  après l'inauguration
Monsieur le Maire,
Comme de nombreux Meldois, je me réjouis que la Place de l'Hôtel de Ville  porte désormais le nom de Jacques CHIRAC, figure emblématique de notre pays dotée d'une personnalité hors norme qui lui vaut d'être le Président le plus populaire de la Vème République depuis le Général de Gaulle.
Par contre je regrette l'absence d'une grand nombre d'élus municipaux, de l'opposition certes, mais également de la majorité... alors même que cette décision a été adoptée à l'unanimité lors du dernier Conseil Municipal.
Quelles que soient nos convictions, chacun reconnaitra en Jacques CHIRAC un Homme courageux et visionnaire qui a marqué de son empreinte l'Histoire de France en réussissant à réconcilier les Français avec un passé douloureux ou encore, en refusant d'engager les troupes françaises dans le conflit irakien.
Plusieurs riverains présents, habitants et commerçants m'ont demandé s'ils devraient à l'avenir modifier leurs adresses.
Il serait bon de leur préciser que le nom de Jacques CHIRAC ne se substitue pas mais s'ajoute au nom actuel de la place afin de leur éviter des démarches inutiles.
Bien respectueusement,
André MOUKHINE-FORTIER

PS : Tout à fait d'accord avec Fabien pour la dénomination d'un lieu au nom de François MITTERAND même si je dois avouer que je n'ai pas personnellement la même considération pour ce Président de la République.
Par contre je pense qu'il serait temps de rendre hommage à deux figures politiques Meldoises disparues trop tôt :
- Pierre QUILLET, le Docteur Quillet pour les Meldois, figure emblématique du gaullisme Meldois qui fut Député RPR/ UMP, Conseiller Général, vice Président du Conseil Général et conseiller municipal de Meaux.
- Nicole BRICQ , femme socialiste de convictions qui fut Ministre de l'Environnement, Sénatrice de Seine et Marne, Député(e) et conseillère municipale de Meaux.
Et pourquoi pas Jean LION, Maire de Meaux durant 18 ans  jusqu'en 1995. Je trouve dommage d'attendre la disparition de certaines personnalités pour leur rendre Hommage.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum