Partagez
Fabien B.
Fabien B.
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 3011
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
http://www.meauxleforum.com
08042019
"Patrimoine ou pas patrimoine", la question des démolitions reconstructions rénovations tient souvent du cas par cas.
Si rue du Tan la reconstruction "à l'identique" d'une maison a pan bois tient juste de l'escroquerie intellectuelle et que le proprétaire a accouché d'un pastiche ridicule en partant d'un bâtiment remarquable, la construction d'un petit immeuble de rapport rue de la Grande Ile a la place d'une ancienne villa bourgeoise aura plutot apporté un plus.

Ici le problème n'est pas la reconstruction de la maison. Cette bâtisse ne sera pas reconstruite a l'identique, le promoteur en conservera juste les volumes... Mais on s 'en fout. Ce qui est honteux c'est le bétonnage de ce terrain ! Ici il aurait mieux fallu tout détruire et ne rien reconstruire à la place.
Encore un autre exemple de mauvais choix urbain.


source : Le Parisien.fr

Une maison des années 1850 sera détruite puis... reconstruite à l’identique
Par Sébastien Roselé publié le 07 avril 2019

Une maison des années 1850 sera détruite puis... reconstruite à l’identique 80481610
Meaux, le 25 mars 2019. Cette maison aux abords du pont Foch qui enjambe la Marne va être détruite et reconstruite à l'identique. LP/Sébastien Roselé

Ne tenant plus bien debout et devant malgré tout être maintenue selon les architectes des bâtiments de France, la bâtisse sera refaite.
Un rideau pendouille à la fenêtre ouverte à l’étage, agité par les vents. La maison de la rue des Fusiliers, aux abords immédiats du pont Foch à Meaux, est à l’abandon depuis des temps immémoriaux. Elle va être détruite. Mais le plus incroyable dans l’histoire, c’est qu’elle sera reconstruite. Et à l’identique. Explications.

La maison, propriété privée, était donc à l’abandon depuis l’année 2000. Un jour de 2011, un promoteur privé toque à la porte de la mairie avec le projet de racheter la maison et son terrain pour réaliser un projet immobilier. Or nous sommes dans le périmètre, certes éloigné, mais périmètre quand même, de la cathédrale Saint-Etienne de Meaux. L’architecte des bâtiments de France exige que la demeure soit conservée. « Nous avons imposé le maintien de la maison », explique-t-on du côté de la mairie. Refus de ce premier promoteur. Cela revenait trop cher.

Un autre promoteur, Paris Pierre, se fait connaître. « Il s’est présenté avec le projet de reconstruction la maison à l’identique. Le permis de construire a été accordé en 2017 », détaille la mairie.

« C’est de la pierre bâtarde »
Alors pourquoi cette destruction puis cette reconstruction ? Pour trois raisons, énonce la municipalité. D’abord parce que la structure de la maison n’était plus assez solide pour être maintenue. Ensuite, parce que la bâtisse ne permettait pas « une articulation avec le nouveau bâtiment ». Enfin parce que « les normes d’habitation ont changé ».

La nouvelle bâtisse ne sera pas, pour autant, reconstruite avec les éléments de la demeure initiale. « C’est de la pierre bâtarde et de l’enduit. Ce ne sont pas des pierres de taille. Ce ne sont pas des matériaux nobles », éclaircit un expert en urbanisme.

Le nouveau projet est une résidence de 25 logements répartis sur un rez-de-chaussée, deux étages et des combles. Un parking est prévu en sous-sol. On ignore la date exacte de début de construction. « Les travaux débutent sous peu », assure la mairie.

Une opération un peu similaire s’était déjà produite rue du Tan à Meaux, en 2015. Mais là l’immeuble devait être préservé et réhabilité. En cours de travaux, celui-ci s’est effondré. Il a alors fallu le reconstruire à l’identique. Des voix, à l’époque, s’étaient élevées contre cette destruction reconstruction. Il n’est pas impossible qu’il en soit de même avec la demeure du pont Foch.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
le Sam 13 Avr 2019, 20:00Allan77100
Une nouvelle fois un exemple de construction qui ne cesse de se poursuivre de manière effrénée, et peu contrôlée, au plus grand profit de leurs promoteurs.
Certes on ne peut que pleinement approuver la rénovation urbaine des quartiers, la construction d'éco quartiers, mais est il nécessaire de devoir toujours en plus utiliser la moindre parcelle libre, ou pouvant être libérée pour des opérations purement commerciales...???
Il conviendrait donc enfin de maîtriser, ou d'adapter les projets à venir, à un environnement urbain équilibré, et raisonné et ce au plus grand profit du cadre de vie des meldois.
Fabien B.
Il est certain que ce site aurait pu resté non construit vu son emplacement et son accessibilité. Faire la Ville ce n'est pas que faire du plein. C'est aussi savoir définir ses vides.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum