Partagez
Aller en bas
Fabien B.
Fabien B.
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 3014
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
http://www.meauxleforum.com

Le dépôt de bilan de l’association d’aide à domicile fait polémique Empty Le dépôt de bilan de l’association d’aide à domicile fait polémique

le Sam 06 Avr 2019, 00:26
source : LeParisien.fr

Le dépôt de bilan de l’association d’aide à domicile fait polémique
Par Eline Wisnicki et Alexandre Arlot publié le 1 avril 2019

Le conseil municipal a voté la protection fonctionnelle d’une élue de la majorité qui siégeait au conseil d’administration de l’Assad. Un ancien adjoint de Jean-François Copé critique la gestion de ce dossier.

Qui est responsable de la mauvaise gestion ayant conduit à la disparition de l’Association de services et de soins d’aide à domicile (Assad) ? Michel Potier, ex-adjoint au maire, se dit « scandalisé » par la façon dont Jean-François Copé (LR) minimiserait la responsabilité de la ville dans le dépôt de bilan de l’Assad.

La municipalité lui répond en dénonçant « de nombreuses erreurs factuelles » et « une volonté évidente de nuire à l’équipe municipale ».

L’Assad proposait des services aux personnes en perte d’autonomie. Elle a fait l’objet d’une procédure de dépôt de bilan en janvier 2018, à la suite « d’une gestion défaillante et d’un manque de rigueur budgétaire », indique la mairie. Les dettes s’élevaient alors à plus de 540 000 €.

Un ancien adjoint dénonce « une absence de contrôle »
Michel Potier reproche à la municipalité de ne pas « s’être occupée de l’association et d’avoir vu trop tardivement ce qu’il se passait ». Selon lui, il y a eu une « absence de contrôle des élus de la ville qui siégeait au conseil d’administration car ils ne venaient qu’épisodiquement ».

Muriel Héricher, première adjointe au maire, assure que « dès que le maire de Meaux et le président du conseil départemental de Seine-et-Marne ont pris connaissance de la situation financière en 2017, un audit a été demandé au conseil départemental ».

Une nouvelle équipe de direction avait alors été nommée afin « d’assurer la continuité des services pour les 450 usagers et de garantir l’emploi des 150 salariés », souligne Muriel Héricher. Cela n’a pas suffi. L’association et ses employés ont été repris par Amapa l’an passé.

La mairie se défend de verser 1,5 M€ de frais d’avocats
Michel Potier souhaite aussi que la municipalité « informe la population » de la somme qu’elle devra débourser pour la protection fonctionnelle d’Evelyne Vaissière, qui siégeait au conseil d’administration de l’Assad (lire encadré). « Avec les frais d’avocat, les Meldois vont devoir payer 1,5 M€ », s’alarme l’ancien élu.

« C’est de la calomnie et Michel Potier le sait bien », conteste Muriel Héricher. Le conseil municipal a accordé à l’adjointe déléguée aux personnes âgées la protection fonctionnelle. Cette mesure permet à la municipalité de financer les frais d’avocats d’Evelyne Vaissière, qui représentait la mairie au conseil d’administration de l’Assad et contre qui le liquidateur judiciaire s’est retourné.

D’après la municipalité, le montant de 1,5 M€ est « la somme maximale réclamée par le liquidateur judiciaire en cas de condamnation : cela n’a rigoureusement rien à voir avec les frais d’avocat ». L’audience se tiendra en septembre. La décision de justice est attendue avant la fin de l’année.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum