Partagez
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2943
Age : 38
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com
01052018
Ils font des millions de vues sur Internet, viennent de Meaux et ne sont pas vraiment connus de tous les meldois.

source : LeParisien.fr


Djadja et Dinaz rappent sur la vague du succès
Publié par Valentine Rousseau le 19 avril 2018

Leur 3e album sort ce vendredi 20 avril. Djadja et Dinaz ont passé le cap des 20 ans et se revendiquent « plus matures » dans Le Revers de la médaille.

Djadja et Dinaz s’apprêtent à partir en petit concert dans une discothèque de Lyon. C’était samedi dernier. Le duo de rappeurs meldois assure la promotion de son troisième album, Le Revers de la médaille, qui sort ce vendredi 20 avril. Dans une zone peuplée de bureaux un peu miteuse de Meaux, ils grimpent dans une Mercedes Vano noire pour livrer une interview, avant de filer dans le Rhône. « C’est une voiture de location », s’excuse presque Laza, le manager. Dinaz arrive en claquettes-chaussettes, un sandwich à son nom à la main. Il faut dire que le duo fait tellement la fierté de son quartier que le fast-food Chic Pitz a appelé leurs sandwichs préférés Djadja et Dinaz (lire ci-dessous).

Le plus gros carton du duo, le titre « J’fais mes affaires » (mars 2016) explose à 55,9 millions de vues sur Youtube. L’album dont est issu ce titre, « On s’promet », s’est vendu à 115 000 exemplaires et le deuxième « Dans l’arène » à 135 000. Les deux sont disques de platine.

«On est fidèles au quartier »
En deux semaines, leur nouveau clip « Ce qui est à nous » affiche déjà 3,9 millions de clics. Cette ascension fulgurante a rempli leurs comptes bancaires sans gonfler leur ego. « On est fidèles au quartier, on a nos racines ici, on y vit », martèle Dinaz, 20 ans. Jamais aucun Meldois n’a cumulé autant de vues sur Internet. Ils dépassent le million d’abonnés sur Instagram et sur youtube, et 60 000 fans les suivent sur Twitter.

Leur rap autotuné, aux voix métalliques et aux sons mégamixés, est écouté par des enfants dès 8 ans. Les clips montrent de beaux paysages et de grosses cylindrées. Mais pas de gestes grossiers, de femmes dénudées ni d’apologie du cannabis. « On a été élevés dans des valeurs de respect de l’autre, d’amitié. On reste les pieds sur terre parce qu’on sait que le succès est éphémère », lâche Djadja.

L’argent gagné permet de « mettre la famille à l’abri ». Djadja vient de racheter une machine à laver à sa mère qui habite toujours le quartier Dunant. Eux profitent de se payer « des sapes, de belles voitures, se faire plaisir en allant au karting ». Ils voyagent pour tourner leurs clips : Maldives, Italie, Cannes, Los Angeles pour « J’souris ». Avec toujours ce retour aux sources. « Brassard », mis en ligne mercredi 18 avril, a été tourné dans un hangar du quartier, pour affirmer que « c’est nous les capitaines ».

Deux copains d’enfance les accompagnent

Le duo « bosse tous les jours » pour garder la notoriété. « On doit être sur les réseaux sociaux, alimenter les jeunes qui zappent très vite. On envoie des photos, des vidéos. On s’est réparti les tâches.» À côté de Djadja et Dinaz, Laza et Constant, les copains d’enfance, assurent la garde rapprochée. Dans l’ombre, ils contribuent au succès. Le quatuor a créé son label indépendant, Carré music.

Les rappeurs ont joué trois concerts « à guichets fermés » à Marseille, en Suisse et en mai 2017 au Cabaret Sauvage, à Paris. Aujourd’hui, ils aimeraient chanter à Meaux. « On est prêts à le faire gratuitement pour les petits d’ici. » Ici, où ils serrent les mains loin de fans hystériques. À Avignon (Vaucluse), ils ont dû courir pour échapper à un encerclement trop fougueux. En province, ils évitent les centres commerciaux à certaines heures, même s’ils se prêtent volontiers aux selfies.

Un hamburger au nom de Djadja, un autre au nom de Dinaz

Chez Chic Pitz, avenue Dunant à Meaux, un hamburger porte le nom de Djadja et un autre au nom de Dinaz. Ce sont leurs préférés. «On l’a fait il y a presque cinq ans déjà, pour leur faire plaisir. On est fiers de ces petits frères du quartier. On avait confiance en eux, on savait qu’ils allaient percer », applaudit Walid, le gérant.

Même s’ils sont les Meldois les plus connus de France auprès des jeunes, écoutés jusqu’en Suisse et en Belgique, ils sont « restés simples, toujours polis et respectueux. Une référence dans le quartier et on est contents pour leur succès », poursuit Walid. Laza, l’ami manager, salue leur « détermination. Ils aiment ce qu’ils font et croient en leurs rêves ».

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum