Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 22 Nov 2009, 13:22
Petite remarque : il y a 2 façon de penser la mobilité : soit on fait des transports pour pouvoir se déplacer plus loin plus vite, mieux, et rendre tout lieu accessible. Soit on s'attaque aux raisons de se déplacer, et on vient à ce moment là limiter la mobilité : en rapprochant les gens de leur travail, en utilisant les technologies de communication, en repensant la forme de la ville... la seconde options est rarement celle qu'on choisi, pourquoi ?

Parce que les gens qui habitent quelque part sont attachés à leur cadre de vie, y ont souvent leurs relations, etc. Les enfants renâclent à l'idée de quitter leurs copains, les adultes à renoncer (quand ils en ont) à leur activités associatives ou tout simplement... à leurs habitudes! Il suffit de voir le mal qu'on a eu pour reloger les gens issus de quartiers devenus sordides - et pas qu'à Meaux.
Enfin, même pour des "déracinés" comme moi, un déménagement, ce serait une forte ponction financière. Donc il faut que j'aie la certitude de tomber sur nettement mieux, sur les plans quantitatif et/ou qualitatif.

Ne rêvons pas, on aura toujours des gens qui iront bosser de banlieue en banlieue. Surtout en période de chômage où, quand on a un emploi, on ne le lâche pas et quand on n'en a pas, on ne fait pas la fine bouche, quitte à passer trois voire quatre heures de transport par jour dans les trains, métros, RER (et le plein emploi, sauf pour ceux qui croient au père Noël, c'est pas demain la vieille)

Alors la "boucle large" qui permet de désengorger le noyau de la RP, c'est encore la moins mauvaise solution, tout comme la francilienne (aujourd'hui saturée) a contribué à soulager le périphérique.

Pour un tramway "trans-brie"? Pourquoi pas, mais cette structure plus légère que le train classique est davantage sujette aux pannes, au vandalisme. On associe le tramway au milieu urbain pas rural ou semi-rural...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 22 Nov 2009, 13:37
Je n'ai pas dit que c'était aux gens de déménager... Mais j'ai des exemples bien précis en tête, d'entrepris publiques (la poste par exemple) ou privées, dont les employés font les allers retours entre le nord et le sud de la Seine et Marne, alors même que ces entreprises ne sont pas liées à une localité. Organiser les mutations des personnes au plus proche de leur domicile ça pourrait déjà être bien. Et ce n'est pas infaisable.

Après il y a ce qui tient du choix d'habiter à un certain endroit, et que votre domicile se retrouve éloigné de votre travail. parce que vous voulez une certaine qualité de vie, le pavillon de banlieue, son bout de jardin, la tranquilité... ça c'est un choix, et vous assumez ce qui va avec.

Et puis il y a quand on a pas le choix, et la c'est une question de moyens d'habiter à proximiter de votre travail, ou de pouvoir implanter votre travail à proximité de votre domicile. Mais cette question de moyen, qui tient en gros d'un seul facteur qui est la spéculation immobilière, est-ce que ça couterait vraiment plus cher à la collectivité de s'y attaquer plutôt que d'investir dans les équipements de transport ?

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 22 Nov 2009, 22:03
Et puis il y a quand on a pas le choix, et la c'est une question de moyens d'habiter à proximiter de votre travail, ou de pouvoir implanter votre travail à proximité de votre domicile.
Mais cette question de moyen, qui tient en gros d'un seul facteur qui est la spéculation immobilière, est-ce que ça couterait vraiment plus cher à la collectivité de s'y attaquer plutôt que d'investir dans les équipements de transport ?

Dans une autre forme de société, certes. Pas dans la notre, hélas.

Et vous avez le cas des couples dont les membres ne bossent pas au même endroit. La poste ou travaille Monsieur déménage? Mais Madame reste sur place, avec ses gosses dans leurs écoles, etc. Donc Monsieur se tape la route... (surtout s'il y a eu achat de propriété)
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Mar 24 Nov 2009, 01:29
Fabien B. a écrit:Je n'ai pas dit que c'était aux gens de déménager... Organiser les mutations des personnes au plus proche de leur domicile ça pourrait déjà être bien. Et ce n'est pas infaisable.


Pourquoi veux-tu muter les gens près de chez eux lool... tu prends le problème sans prendre les facteurs dans leurs ensemble. Les entités de la Poste sont indépendantes... si le type travaille dans une entitée, c'est qu'elle a besoin d'une ressource... si on commence à les faire bouger sous pretexte qu'il habite loin.. on fait bouger tout le monde voire certain qui demanderont à aller à droite à gauche bref... le bordel. Comme tu l'as dis un peu plus bas finalement

ça c'est un choix, et vous assumez ce qui va avec.



Et puis il y a quand on a pas le choix, et la c'est une question de moyens d'habiter à proximiter de votre travail, ou de pouvoir implanter votre travail à proximité de votre domicile. Mais cette question de moyen, qui tient en gros d'un seul facteur qui est la spéculation immobilière, est-ce que ça couterait vraiment plus cher à la collectivité de s'y attaquer plutôt que d'investir dans les équipements de transport ?
Je comprends pas, qu'est ce que tu veux dire?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Mar 24 Nov 2009, 16:12
J'ai en tête des cas particulier, quand je dis que des personnes qui doivent aujourd'hui traverser la Seine-et-Marne pour rejoindre leur lieu de travail depuis leur domicile ne sont pas mutés au sein de l'entreprise qui les emploi, alors même que ça ne semble pas impossible. La poste c'était un exemple parmi d'autres.

-----------

J'explicite un peu ma pensée sur la suite.
Quand vous n'avez pas les moyens personnels d'habiter à proximité de votre travail, alors même que c'est le choix que vous feriez (je met de côté les personnes qui ont choisi leur lieu d'habitation éloigné, et le mode de vie qui va avec). Dans cette situation, c'est à la collectivité, aux pouvoirs publics de venir pallier ce manque de moyen. Or la première réponse faite par les pouvoir public c'est de faire du transport. Alors qu'elle pourrait agir également ailleurs. La question de la spéculation immobilière, la question des loyers est une autre paramètre sur lequel la collectivité peux agir : et construire du logement social en est un moyen (sans doute pas suffisant). Mais agir sur les loyers c'est très compliqué, et les solutions qui pourraient être envisagées, radicales, ne feraient pas plaisir à beaucoup... ^^.
Mais ce n'est pas la seule voix envisageable. Une autre pourrait-être de réinjecter vraiment de la mixité (fonctionnelle) dans la ville : c'est a dire en finir avec l'urbanisme de zone et remettre dans des quartiers essentiellement résidentiel de l'activité, ou inversement, du résidentiel dans des espaces d'activité. Et ça peut prendre différentes formes.

----------
Enfin la question de la mobilité, liée au travail, cette chose qui a tellement été mise en avant ces dernières années et notamment par le patronat, est peut-être sauf pour quelques uns, un mythe (au vu de ce que l'on vient de dire), sur lequel il faudrait peut-être aussi revenir. Pourquoi vouloir être mobile ? Pourquoi vouloir que tout le monde soit mobile ? Est-ce qu'on a raison de vouiloir la mobilité ? Est-on esclave de la mobilité ? La on n'est plus dans la question : "train ou voiture" mais la problématique de la mobilité (qu'on associe souvent a une idée de Liberté) c'est aussi ça.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Jeu 26 Nov 2009, 20:31
Selon les lieux, un tramway (à peu près aussi cher qu'un train) en RP coûte de 20 à 40 millions d'euros le km (source: audit C Comptes sur RATP)

Pour le transbrie, je veux bien descendre à 15 millions, le terrain coûtant moins cher en zone rurale (mais il y aura des reliefs à gérer...)

Sur 100 km, ca fait 1,5 milliard d'euros au minimum. Franchement, vous trouvez cela sérieux par rapport au public concerné?

Autre source: http://www.lexpress.fr/region/la-cour-des-comptes-epingle-la-gestion-des-ter_831239.html

Les TER souvent beaucoup plus chers que des lignes de bus, pas toujours plus écolos, loin de là, et les billets financés aux 3/4 par les contribuables!
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Ven 27 Nov 2009, 12:34
Je partage votre avis Benjamin.

Le coût du tramway (comme de 'nimporte quel transport) il faut l'évaluer a ce qu'il est capable d'engendrer d'espace urbanisé. Parce que son but c'est de valoriser le foncier sur lequel il se trouve. Un tram-train, qui se contente de traverser des espaces de cultures, des forêts, ça n'a pas d'intérêt.

C'est la problématique de la ligne Esbly-Crécy. On pourrait imaginer développer la ligne, la prolonger jusque Coulommiers, la doubler... mais à condition de densifier l'espace bâti de la vallée du Morin... Ce qui n'est le choix aujourd'hui ni des habitants ni des élus.

Quitte à faire un choix sur les transports aujourd'hui en Seine-et-Marne, je préfèrerais plutôt qu'un train, que le département investisse à fond sur les pistes cyclables et constitue un vrai réseau. Et pas seulement dans la direction Nord Sud.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Invité
Invité

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Ven 27 Nov 2009, 16:23
ça les gens qui font des déplacement nord sud quotidien ( et ne nous y trompon pas il y a du monde il serai interessant de savoir si il y a plus de déplacement intra Seine et Marne que de déplacment Seine et Marne Banlieu Paris ) vont etre content de d'avoir une piste cyclable pour allé bosser a Coulommiers a Brie Comte Robert ou a Melun, non mais les pistes cyclables c'est bien pour les loisirs mais pour que le reste qui constitue la majorité des déplacements journalier ....
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Ven 27 Nov 2009, 18:07
Non une piste cyclable est à considérer comme un transport à part entière et pas qu'un loisir... Mais on est d'accord ce n'est plus la question du Trans-Brie. Il ne s'agit plus de relier le nord et le sud de la Seine-et-Marne, d'une traite et rapidement. Mais je vois plus d'utilité ici, avec le vélo, de créer de la mobilité alternative au "tout voiture", à travers le département même si ce n'est pas l'idée de parcourir de grandes distance (mais est-ce que les déplacemetns intra banlieue se font sur de grandes distances ?). On débattait de la question de l'investissement : est-il plus pertinent de voir grand ou plus petit, quand on veut faire de la mobilité ? et à quelle échelle on agit ?

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Invité
Invité

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Ven 27 Nov 2009, 21:47
Et bien la N36 va faire l'objet d'important travaux, qui est appelé a devenir le 3 ème périphérique Parisien ( ce qui a terme, a pour but de la désengorger, a moins que cela n'atire encore plus de voiture et que le remède devienne pire que le mal ) il est prévu aussi des travaux sur l'N104 qui elle, est le deuxième périphérique Parisien et la je pose la même question que pour la N36, cela est il une solution ou non ? donc nous avons la deux grosse liaison routière nord sud, déja congestionné a l'extrème ou l'on envisage d'augmenter la capacité d'accueil en véhicule, cela est il une solution ?? pollution énorme, bétonnage systématique, cout de construction, cout d'entretient ( des milliers de voitures et de camions etc par jours ça use et pas qu'un peu ) et d'un coté on nous parle d'une ligne férovière, et ben moi je tend l'oreille je pèse le pour et le contre une ligne férovière d'un coté et deux nationale aussi grosse que des autoroutes de l'autre et la le doute s'installe ...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Sam 28 Nov 2009, 15:35
Un article extrait du site E24 . Ne vous faites pas de fausses joies, même si je partage l'envie de ce genre de projet... il s'agit d'une proposition d'étude, et d'une promesse de campagne en vue des prochaines régionales; ce qui est drôle au passage c'est que ça émane de l'UMP, alors même que c'est de longue date un projet cher aux écologistes ou à la gauche. Ce n'est pas non plus le département, qui demande... Si ça se trouve ça finira par devenir un projet d'intérêt général ^^.

-----------

La SNCF étudie une future rocade ferrée autour de Paris

"La SNCF étudie en ce moment la faisabilité d'une rocade ferrée qui relierait entre elles les villes situées à une heure de Paris.

L'ancien secrétaire d'Etat Yves Jégo (UMP) a obtenu de la SNCF qu'elle étudie la faisabilité d'une "rocade ferrée qui relierait entre elles toutes les villes situées à une heure de Paris", a-t-on appris dans son entourage.

M. Jégo a reçu une lettre en ce sens du président de la SNCF Guillaume Pépy datée du 19 octobre. Selon ce courrier, le député-maire de Montereau Fault-Yonne (Seine-et-Marne) a convenu avec M. Pépy "que la SNCF puisse examiner plus particulièrement les conditions de réalisation d'un premier arc Sud-Est entre Pithiviers et Meaux, via Montereau et Provins".

Un document de travail présenté à l'occasion d'une convention "projet" de l'UMP pour les prochaines élections régionales montre une ligne ferroviaire nouvelle "Transbrie" allant de Disneyland Paris à Meaux puis à Roissy et de Montereau à Orléans, passant par Nemours et Pithiviers. Ce même document prévoit une électrification de la ligne Gretz-Provins."

E.M avec AFP.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Sam 28 Nov 2009, 19:42
"Etudier la faisabilité", c'est vraiment un truc qui ne mange pas de pain!

Pour information, je vous signale qu'en 1984, Air-France, à la demande du Conseil régional de la Guyane, a "étudié la faisabilité" d'une ligne régulière Cayenne-Dakar (on imagine le flux impressionnant de voyageurs potentiels entre la Guyane - à l'époque 90.000 habitants - et Dakar!)

Pour répondre évidemment par la négative, quelques mois plus tard. J'imagine tout à fait le sort d'un PDG de la SNCF (actionnaire: l'état) qui, sous Sarkozy, refuserait "d'étudier la faisabilité" d'un projet électoral de l'UMP à quelques mois d'élections. L'histoire que je vous ai racontée, c'était aussi avant des élections^^

**************************

La priorité absolue, à l'heure actuelle, en RP comme partout ailleurs ou presque, c'est de faciliter les liaisons domicile-travail dès lors que pour tout un tas de raisons objectives et subjectives les deux ne sont pas proches. Alors si on pose la problématique en ce sens, et dans le cadre de la RP tout entière en voyant où ça coince le plus, je veux bien discuter et réfléchir. Et pourtant, je ne parle pas pour ma chapelle, je ne vais plus bosser alors que j'adorerais monter dans un Trans-brie pour me balader en Seine & marne, surtout avec mon VAE à mes côtés.

Mais si un élu briard, pour faire de la démago, parle de Trans-Brie (rien à voir avec une rocade circulaire) pendant qu'un autre parlera de Trans-Yvelines, un troisième de Trans-Essonne etc. je continuerai toujours de penser que c'est du foutage de gueule démago.

Avec 1,5 milliard d'euros minimum, on améliore de façon colossale les RER A, B, D, on peut développer la desserte de villes comme Meaux ou mieux, Mantes la Jolie (l'enfer pour les déplacements). Des MILLIONS de gens concernés.

Ah. L'électrification des lignes, réclamée à grands cris.
Ce qui est drôle, c'est que ceux qui piaillent le plus en ce sens sont... contre le nucléaire. Ils nous parleront de l'éolien ou du solaire... mais ne voudront pas payer le courant plus cher alors que le prix de revient de ces moyens de production est énorme et le demeurera ; en plus, il est loin d'être écolo-compatible:, ni consensuel: tout le monde veut des éoliennes, mais pas chez soi, c'est moche et ça tue les petits n'oiseaux; et quand il n'y a pas de vent, (ou la nuit, pour le solaire), il faut mettre en route des centrales à flammes génératrices de CO2 pour pallier le manque.

Personnellement je suis pro-nucléaire résigné (pas enthousiaste), en faisant la balance des avantages et des inconvénients et en étant soucieux de ce qui est aussi acceptable au nom de la conservation de quelques libertés individuelles***

Je me sens donc en droit d'être pour cette électrification ; mais je réfléchis. Parce que je suis aussi un contribuable, et que ça coûte 10 millions d'euros le kilomètre. Donc, j'essaie de compter. Dépenser une fortune en investissement, et après plus que des fortunes chaque année pour les subventions d'équilibre, parce que si chacun payait les TER au prix de revient, personne ne les prendrait et tout le monde sans exception roulerait en bagnole ou resterait chez soi... parce qu'il ne serait même plus rentable d'aller bosser pour un petit salaire?

Gretz-Provins, combien de voyageurs par jour? En plus du coût, avec l'empreinte écologique du chantier et son amortissement, n'est-il pas économiquement plus viable de mettre des navettes diesel ou au GPL, qui de plus ne seraient pas forcément globalement plus polluantes?

PS: un réseau de pistes cyclables interdépartemental résoudrait très peu de problèmes de déplacements "utiles" (en plus, même sur de courts trajets, contrairement à la mère Lagarde et au père Rocard, je n'envoie pas - du fond de ma voiture de fonction - les gens faire du vélo à tout âge, quelle que soit leur condition, et par tous les temps).

Mais en s'appuyant sur les innombrables chemins et Voies vicinales sous utilisées (on peut faire du "mixte sur celles-ci, quelques voitures peuvent coexister avec les vélos comme sur le circuit des boucles de la Marne), pour limiter les emprises foncières, cela donnerait une fantastique impulsion à l'industrie touristique et à la valorisation des sites d'un département fort méconnu: toute son économie en bénéficierait. En plus ça ne coûterait pas des fortunes, ça pourrait se faire sur des années alors qu'une ligne de chemin de fer, ça doit se construire assez vite... sinon c'est absurde d'avoir une part de capital considérable immobilisé pour rien.

_____________________________

*** contrairement aux zozos verts qui se transforment parfois en fascistes verts: Cochet qui veut instaurer des tickets de rationnement du carburant, l'interdiction de rouler le dimanche sauf pour déplacement professionnel justifié, la suppression des allocs après le deuxième enfant pour imposer la décroissance par le malthusianisme****, etc. On va où, là?

**** cherchez l'erreur. Limiter à tout prix la croissance de la population par le jeu des naissances, mais ouvrir toutes grandes les portes de l'immigration. Elle est où, la logique???
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Sam 28 Nov 2009, 19:49
Entendons nous bien. je ne suis pas un adversaire du chemin de fer.

Mais les solutions sont rarement binaires, ou toutes bonnes, ou toutes mauvaises.

Ca devrait faire réfléchir certains, la dernière information relative aux TGV. RFF se voit contraint de majorer les péages sur les lignes concernées de 8%, pour ls entretenir. Comme quoi ça coûte encore cher une fois construit, contrairement à ce qu'on dit souvent un peu vite
Invité
Invité

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Jeu 03 Déc 2009, 01:33
oui certe, mais il serait interressant desavoir combien coute une autoroute a l'entretient, et l'impact environementale aussi est a prendre en compte transformé la N36 en autoroute comme il est prévu nous donnera en Seine et Marne une autoroute de près de 75 km si l'on s'en tient au tracé initial combien de mètre de large compte une autoroute moyenne ? 30 mètres ? 75000 m par 30 de bitume supplementaire en Seine et Marne pour désengorger les périphériques Parisiens ça fait cher payé je trouve j'ai une pensé basique sur le sujet certe mais je préfère de loin une ligne de chemin de fer, d'autant qu'on parle de projet couteux mais le tgv est combien a t'il couté lui ? et pour beaucoup moins de passager journalier que la ligne p du transilien ... et les projets de ce genre sont légions alors pourquoi pas perdre du fric dans un transbrie ?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Jeu 03 Déc 2009, 10:10
Je n'ai pas dit que j'étais pour une autoroute à la place de la RN36!

Et ce n'est pas parce qu'il y a des tas de projets qui font "perdre du fric" qu'il faut les multiplier.

Même si le trafic automobile et des camions se stabilise - et ce ne sera pas le cas: il augmentera du fait du désengagement massif de la SNCF dans le fret - il faudra envisager un contournement de l'agglomération parisienne. Donc effectivement une troisième couronne en plus du périph, de la francilienne. mais il faudra la prévoir bien plus largement, hors RP. Mais ça n'a rien à voir avec le transport quotidien des franciliens.

Pour les transports internes à la RP, l'amélioration de la desserte de la Brie peut fort bien se faire sur les chemins existants, avec des priorités aux véhicules collectifs dont la fréquence sera améliorée et des déviations de communes qui sont asphyxiées par un trafic... ralentiu de surcroît.

Vous oubliez dans votre analyse des TGV qu'ils ont quand même grandement contribué à limiter, voire à supprimer le transport aérien intérieur. Cela dit, là encore, je ne suis pas un super fan: une amélioration des voies existantes permettant de rouler à 200-220 km-h plutôt que des créations de nouvelles voies pour atteindre les 300km-h... je préfère la première option. basta avec cette course de vitesse, on n'en serait pas mort, d'arriver à Strasbourg en 2h30 plutôt que 2h. Surtout quand une gare TGV sur deux est "hors ville" et qu'on perd 15 à 20 mn pour rejoindre le centre.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Jeu 03 Déc 2009, 12:56
Pour en revenir à la question de la rentabilité, un équipement dont l'exploitation ne serait pas rentable, trouve sa contrepartie dans la façon dont il valorise les territoires et les pôles économiques qu'il relie : le TGV Est il existe pour être une liaison directe entre Paris et Strasbourg (ville à dimension européenne, siège de du Parlement Européen), et puis l'Allemagne...

Si on décide de faire un "trans-brie" ou une rocade ferrée reliant les villes dans un rayon de 50km autour de Paris (c'est une très vieille idée ça aussi), c'est parce que vous considérez que ce sont soit des territoires à valeur ajouté, soit destinés à le devenir. Pas juste parce que ça facilite les déplacements des voyageurs inter-banlieues ou inter-département. Pas non plus pour l'intérêt ou le respect historique lié à ces villes.
C'est ce que je répète depuis quelques postes : les causes de la mobilité sont plus importants que la solution de transport qu'on va leur trouver. Si on fait un trans-brie, ça s'accompagne forcément d'un développement des pôles économiques des villes reliées par le chemin de fer. Comme c'est le cas par exemple avec la Zone d'activité intercommunale de Meaux qui se crée parce qu'on a fait la déviation (on s'est pas posé autant de questions il me semble qu'on a décidé de construire le viaduc de la déviation...)

----------

Il y a un autre aspect pas forcément compris non plus, c'est qu'on ne cherche pas à faire des moyens de transport que l'on crée, des éléments structurants de la ville, en adaptant la ville à ceux-ci, mais on cherche à adapter le moyen de transport à la ville existante, même si ça fonctionne mal. Peut-être qu'un trans-brie ou une rocade ferrée autour de Paris est projet intéressant... Mais est-ce qu'elle doit se faire en reliant les grandes villes de Seine-et-Marne ? Est-ce qu'elle doit se faire à 50km de Paris ?

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Sam 05 Déc 2009, 21:42
Mais est-ce qu'elle doit se faire en reliant les grandes villes de Seine-et-Marne ?

Ben voilà, tout est dans cette phrase. Electoralisme consternant, du au scrutin de circonscription au lieu de la vision d'ensemble.

Pardonnez cette réflexion du dernier jacobin de France, à entendre tout le monde (sauf moi^^ "sauter comme des cabris en criant : décentralisation! décentralisation!") mais on voit où nous mène la disparition de la notion de plan, et de l'influence de la DATAR (si elle existe encore)
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Sam 05 Déc 2009, 23:54
La démarche ici semble en effet aller à l'encontre de l'intérêt commun. Ce qui peut sembler parfaitement contradictoire ! Mais ce genre de projet ne peut pas se faire sur des exigences particulières (ici, celles de quelques élus locaux).
Pas plus que sur la seule raison de fabriquer du transport en commun (plutôt que de faire de la route). Même pour des raisons "écolo" ça ne tient pas.
Ce qu'il faudrait pour que ce projet de transport trouve une justification qui vaille les dépenses engendrées, c'est qu'on propose - soit les élus locaux rassemblés autour d'un projet commun, soit une autorité planificatrice comme le grand paris, ou comme l'Etat - un projet de développement des villes concernées par le projet de transport. Or ce n'est pas le cas aujourd'hui.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Invité
Invité

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 06 Déc 2009, 03:34
de toute façon en l'état toute spéculation semble un peu vaine, attendons de voire ce que le patron de la sncf va en dire ... qui sait ?
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 06 Déc 2009, 14:44
Pari

Il répondra que c'est une idée très intéressante, que les gens qui l'ont eue sont remarquables, que ses services se mettront au travail pour étudier et la faisabilité, et l'intercallement dans un planning général d'investissement qui sera soumis à RFF et à la région.

Ensuite RFF rappellera discrètement qu'elle ne parvient pas à entretenir les voies déjà existantes, qui lui manque 5 milliards d'euros par an juste pour que les dégâts ne s'aggravent pas. Puis la région signalera qu'elle vient de s'endetter sur 20 ans pour l'achat massif des "bombardier" et qu'en outre, ses ressources fiscales sont en chute libre; donc...

Bref, il faudrait qu'un fan du Transbrie fasse la cour à Liliane Bettencourt pour qu'elle lui donne deux ou trois milliards d'euros.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2862
Age : 37
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Dim 06 Déc 2009, 15:01
Elle a quel age déjà Lilianne ? Je crois qu'elle a un faible pour les photographes...

-------------

Enfin pour être sérieux, et si les élus qui ont posé la question à la SNCF voulaient l'être aussi, ils auraient justement fait ce travail de "spéculation". C'est même plutôt un projet : "(nous) voulons développer un certain nombre de villes de Seine-et-Marne. Et pour ça (nous) comptons nous appuyer sur un projet de transport inter-banlieu reliant les villes entre elles, et en liaison avec Les deux aéroports de Paris et la capitale." C'est pas la même chose que de demander au patron de la SNCF : "vous pouvez nous réfléchir à un projet de chemin de fer ?"

Surtout que le projet existe certainement déjà. On le sort des cartons, on le dépoussière un peu, on le réactualise, et on le présente aux élus. Tout le monde est content... et le projet retourne dans les cartons.

La seule chose bien c'est que ce genre de projet existe !

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Lun 07 Déc 2009, 18:09
c'est plutôt une idée sur laquelle on gratte autour pour passer le temps malheureusement...

Un projet c'est quand même un peu plus concret...

Un des éléments essentiels d'un projet c'est sa date de début et surtout sa date de fin estimée...

Globalement, on peut dire adieu à notre p'tit Tchoutchou?
Invité
Invité

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Lun 07 Déc 2009, 18:18
je ne pense pas que l'on puisse dire adieu ou bonjour, qui sait on verra bien le fait que cela semble faire boule de neige de plus en plus délu en parlent, le directeur de la sncf est au courant de l'idée ( je ne pense même pas qu'il y réfléchi mais au moins l'idée est quelque part dans son crane ) qui sait comment cela peut évoluer ?
avatar
Riverain
Riverain
Masculin Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 01/07/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Lun 07 Déc 2009, 18:23
réjouissons nous...la sncf augmentent le volume de train sur la ligne P ^^

c'est ty pas jolie ...
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 66
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le "trans-brie" ? Affaire à suivre ...

le Lun 07 Déc 2009, 18:50
Grobool a écrit:réjouissons nous...la sncf augmentent le volume de train sur la ligne P ^^

c'est ty pas jolie ...

Voui, ça je préfère
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum