Partagez
Aller en bas
Fabien B.
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 3005
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Le plus grand parc solaire d’Ile-de-France voit le jour Empty Le plus grand parc solaire d’Ile-de-France voit le jour

le Sam 06 Avr 2019, 00:15
source : LeParisien.fr

Le plus grand parc solaire d’Ile-de-France voit le jour
Par Alexandre Arlot publié le 29 mars 2019

Le premier module photovoltaïque sera inauguré ce samedi dans le prolongement du parc du Pâtis. À terme, le site accueillera dix hectares de panneaux, ce qui doit en faire le plus important producteur d’électricité verte de la région.

Sur les vingt-six hectares d’un site dont le terrassement vient de s’achever, un panneau photovoltaïque semble avoir été posé là par erreur. En arrière-plan se dressent les tours de Beauval. Autour, rien sur 26 ha. Un vide qui sera comblé dans les mois qui viennent.

À la fin de l’été, cette zone coincée entre la Marne au sud et le canal de l’Ourcq au nord, à l’est du parc du Pâtis, accueillera le principal parc solaire d’Ile-de-France. Le premier panneau sera symboliquement installé ce samedi, lors d’une après-midi ouverte au public.

« Nous voulons vulgariser le fonctionnement d’un parc solaire, que les gens puissent toucher un panneau pour se rendre compte de ce que c’est », détaille Gauthier Fanonnel, chargé de développement au sein de la société française Langa.

Plus de 11 M€ investis
Ce producteur d’énergies renouvelables, porteur du projet depuis la faillite d’un premier investisseur allemand, a été racheté à l’été 2018 par Engie. Plus de 11 M€ y ont été investis.

Avec 19 gigawattheures d’électricité produits chaque année, soit 19 millions de kilowattheures, la ferme solaire meldoise deviendra lors de sa mise en fonction l’été prochain le site francilien produisant la plus grosse quantité d’électricité verte.

À titre de comparaison, la centrale solaire de Sourdun en produit environ 5 GWh par an depuis son inauguration en 2012. Sept ans plus tard, la société exploitante en dresse un bilan « plutôt positif ».

« Je ne sais pas si cela est le fait du hasard ou du réchauffement climatique mais les sites du nord de la France produisent plus d’électricité que prévu », explique Christian Malye, directeur technique de l’entreprise Générale du solaire.

La consommation de 20 % de la population de Meaux
L’instabilité météorologique de l’Ile-de-France entraîne toutefois des écarts considérables de production selon les saisons. Selon Christian Malye, entre un jour de mauvais temps en janvier et une journée ensoleillée en mai, la quantité d’électricité peut être multipliée par 300 !

À l’instar de l’ancien terrain militaire de Sourdun, le site de Meaux se prête parfaitement à l’accueil d’un parc solaire. Situé en périmètre Seveso (NDLR : présentant des risques d’accidents majeurs), ce terrain communal abritait des carrières.

« Il n’est pas constructible et il ne le sera jamais, compte tenu de l’état des sols », rappelle Gauthier Fanonnel. Y installer des panneaux solaires ne présente en revanche aucun risque.

Ces modules couvriront dix hectares sur les vingt-six du site. Lors de leur mise en fonction, ils permettront d’alimenter 4 200 foyers, soit près de 20 % de la population de Meaux.

UN « INVESTISSEMENT PARTICIPATIF » ACCESSIBLE AUX SEINE-ET-MARNAIS

Chez Langa, on présente l’initiative comme une manière de « remercier les Meldois » d’avoir accueilli leur projet de parc solaire sans opposition.

La société et sa maison mère Engie s’apprêtent à lancer une campagne d’« investissement participatif » à destination des habitants de la Seine-et-Marne et des départements limitrophes.

Lendopolis, une filiale de la Banque postale, a été choisie pour en être la plate-forme. Cette entreprise de conseil en investissement participatif est régulée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution et l’Autorité des marchés financiers.

Les modalités sont en cours de définition par Engie et Lendopolis, qui annoncent un retour sur investissement « de 4 % à 6 % ». « Les sommes versées par les habitants seront dédiées au projet », assure Gauthier Fanonnel de Langa.

L’initiative s’inspire de celles menées par des porteurs de projets de parcs éoliens, qui ont ouvert leur financement aux populations locales pour leur faire accepter la construction d’éoliennes.

* Plus d’informations à venir sur www.lendopolis.com

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum