Partagez
Aller en bas
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2977
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Ven 08 Jan 2016, 01:16
La Ville vient d'annoncer sa volonté de rénover la rue du Grand Cerf. Les travaux devraient débuter dans le courant de l'année 2016. A quoi faut-il s'attendre ?

D'abord signalons que cette rénovation intervient dans la suite (logique) des travaux d'embellissement du centre ville. La rue du Grand Cerf est l'un des axes principaux, structurant et passant du centre ville. Et la voirie a mal vieillie ! 

Quel est le projet de la ville pour la rue du Grand Cerf ? Pour l'instant on ne peut le savoir précisément, puisque aucun plan n'a été diffusé officiellement. Mais on peut essayer de deviner le futur projet, sur la base de ce que la Ville a produit sur le centre ville jusque là. 

__________

La Rue du Grand Cerf piétonne ? 
Sans doute pas. Et de mon point de vue à tort (je dirais plus loin pourquoi). La municipalité l'a dit et répété : pas de "sanctuarisation" du centre ville. Sous entendu : pas de piétonnisation au delà de l'actuelle zone piétonne. D'où les (mauvais) choix qui ont été fait, d'aménagements autour de la cathédrale. Et d'où aussi le choix qui sera sans doute fait sur la rue du Grand Cerf d'y laisser la circulation ouverte ainsi que les places de stationnement.

Pourquoi selon moi la Ville a tort de ne pas intégrer la rue du Grand Cerf et le reste à la zone piétonne ? Il y a plusieurs raison à celà. Je peux en citer quelques unes. 

Déjà ce n'est pas pas parce que l'on fait passer en zone piétonne certaines rues que l'on "sanctuarise" : interdire la circulation des véhicules motorisés ne veut pas dire que l'on bannit totalement la voiture du centre ville (les riverains peuvent accéder à leurs habitations, les véhicules de services peuvent passer, les livraisons se faire...). Et les places de stationnement y existent aussi, sauf qu'elles sont réservées aux riverains. Par exemples, les rues Notre Dame ou rue de l'arbalète, passées en zone piétonne ne changeraient pas de physionomie. Il n'y aurait juste plus de circulation. Plus de risque pour un piéton de se retrouver face à face avec une voiture.

Enfin le fait d'enlever la circulation c'est permettre une occupation totalement différente de l'espace public, et de permettre au piéton d'y être et d'y agir en sécurité. 


Dans le cadre du centre ville de Meaux, mettre en voie piétonne certaines rues c'est aussi permettre de mieux connecter les espaces du centre ville entre eux, et notamment la rue commerçante avec les parkings de stationnements : aujourd'hui les rues situées entre le boulevard Jean Rose et la rue du Général Leclerc sont vécues comme des "coupures" alors que dés la sortie du parking on devrait avoir le sentiment de se trouver dans le centre ville, espace sécurisé. La rue du Grand Cerf, et son prolongement la Rue Longperrier (parce qu'il faut aussi en tenir compte), s'inscrivent dans cette logique, puisqu'elles relient physiquement la rue du Général Leclerc au quartier du Marché et aux quais pour l'une et au boulevard Jean Rose pour l'autre. 

C'est aussi mieux définir ces espaces : à quoi bon se garer sur un parking "éloigné" (et qui semble encore plus éloigné quand on doit traverser des rues circulantes à trottoirs mal praticables), quand il existe des places plus proches des commerces ? Evidemment ce ne sont pas quelques places de stationnement éparses, près de la cathédrale ou rue du Grand Cerf, qui solutionnent les problèmes de stationnement, ou ajoutent au chiffre d'affaire des commerçants. Elles ne font qu'apporter un message négatif à l'image du centre ville et une confusion dans l'esprit de l'automobiliste. Les voitures occupant encore un espace qui pourrait être utilisé différemment : on imagine bien qu'un café ou un restaurant trouvera plus de bénéfice à installer une terrasse devant son commerce qu'a voir une voiture lui barrer sa devanture. C'est typiquement le cas rue du Grand Cerf. 

Une autre raison à la mise en zone piétonne, est que la Ville expérimente déjà cette dimension piétonne de la rue du grand Cerf, les samedis lors du traditionnel marché, et cela ne change pas radicalement la pratique du centre ville pour les automobilistes. La circulation se fait quand même. Par contre ça reste relativement plus confortable pour les piétons.
Cette situation piétonne, la Ville (et les habitants, les riverains) va forcément l'expérimenter quotidiennement pendant au moins une période des travaux de rénovation. Dés lors qu'on arrête la circulation pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois, pourquoi la faire revenir si on s'aperçoit qu'elle n'est pas nécessaire ? C'est ce que je n'ai pas compris lorsque la ville a effectué les travaux d'embellissement des abords de la cathédrale.


Embellissement de la voirie plutôt que réaménagement de l'espace urbain.
Faire le choix de transformer en espace piéton une rue a des conséquences directes sur les choix d'aménagement et de dessin de l'espace public. Ce n'est plus seulement faire "de la voirie" déjà, et on n'est pas obligé de réfléchir en terme de routes, trottoirs, places de stationnement... on n'est plus dans cette contrainte là. Par ailleurs en supprimant la contrainte "voiture" de l'aménagement, on simplifie aussi la problématique et on répond de manière plus pertinente : la rue du général Leclerc est d'une simplicité absolue... et cela fonctionne parfaitement ! Qui dit simplicité dit aussi coût moindre : pas de mobiliers ou de panneaux de signalisations, de parcmètres ou autres potelets, bornes, barrières... à prévoir et ajouter à l'intention des automobilistes. Ce qui a été fait a contrario autour de la cathédrale. Et pour quel résultat ? Un aménagement "ni-ni" : ni fait à l'attention de l'automobiliste (puisque contraint par le piéton), ni à l'intention du piéton (puisque contraint par la voiture). Alors que les deux peuvent tout à fait coexister autrement dans ce que l'on appelle un espace partagé (le cours de Verdun pourrait être un exemple d'espace partagé si il n'avait pas autant l'air d'un parking où on autorise les piétons à circuler). On pourrait sans doute envisager de concevoir la rue du grand Cerf (et la rue Longperrier) comme un espace partagé. Mais pas à la manière de l'aménagement réalisé autour de la cathédrale... Ce qui risque pourtant bien d'arriver. 


Alors quelle forme pour la rue du Grand Cerf ?

Sans savoir quel aménagement la Ville prévoit exactement pour la rue du Grand Cerf, je suis prêt à parier qu'il s'agira pour l'essentiel de conserver le tracé existant (places de stationnement comprises), avec pour modification majeure de mettre à niveau la voirie (sans trottoir ou avec de faibles différences de niveaux). Les espaces piéton réalisé dans la même pierre calcaire que la rue du Général Leclerc, et l'espace de la voiture en gros pavés... A l'image de l'aménagement de la cathédrale. Et avec les mobiliers urbains qui vont avec (notamment toute une série de potelets pour bien baliser espaces piétons et automobilistes). Bref à l'image de l'aménagement du parvis de la cathédrale. Mais si les mobiliers urbains peuvent facilement s'enlever ce n'est pas le cas du revêtement de la chaussée. Et l'erreur principale d'aménagement du parvis de la cathédrale a été de choisir les pavés pour baliser l'espace automobile (et en parti l'espace piéton) : matériaux certes joli (pseudo historique), mais très inconfortable pour les piétons et qui casse la pratique et l'occupation de l'espace public. Comme les pavés sont présent déjà rue du Grand Cerf (pour le pont du marché aussi), on risque de les retrouver également dans le futur aménagement... Ce n'est pas un bon parti d'aménagement : un sol à niveau comme la rue du général Leclerc est une meilleure solution pour le confort des piétons.

Bien entendu, on imagine aussi que la Ville ne compte pas prolonger les travaux de rénovation au de la de la rue du Grand Cerf. Pourtant, sans avoir à engager de travaux sur la voirie de la rue Longperrier, et simplement en tenant compte (comme d'une continuité urbaine, et d'un lien entre Jean Rose et Le Marché), la ville ferait mieux qu'une simple opération d'embellissement.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 67
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Dim 10 Jan 2016, 17:25
A côté de ça, la piétonnisation engendre souvent des nuisances sonores à la belle saison. Qui a tenté de dormir au dessus d'une terrasse pleine de gens modérément ou totalement alcoolisés sait de quoi je parle, là... Le pompon, c'est à Rennes.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2977
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Dim 10 Jan 2016, 22:02
Meaux n'est pas une ville étudiante ... ^^. Et le centre ville de Meaux est globalement très (pour pas dire trop) calme. 

Il me semble que les nuisances dont peuvent se plaindre les riverains sont plus liées aux petits trafics de drogue (dans le quartier du marché), ou aux punks a chiens qui zonent parfois... plus qu'aux habitués des terrasses de café.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 1500
Age : 67
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/01/2009
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Lun 11 Jan 2016, 13:02
Fabien B. a écrit:Meaux n'est pas une ville étudiante ... ^^. Et le centre ville de Meaux est globalement très (pour pas dire trop) calme. 

Il me semble que les nuisances dont peuvent se plaindre les riverains sont plus liées aux petits trafics de drogue (dans le quartier du marché), ou aux punks a chiens qui zonent parfois... plus qu'aux habitués des terrasses de café.
 L'un n'empêche pas l'autre hélas

A l'ouverture d'une succursale de la chaîne tacos, rue du Fbg St Nicolas, ça a été la frénésie pendant quelques semaines, un enfer pour les riverains.
Il a fallu qu'on menace le resto de fermeture administrative pour qu'il calme un peu sa clientèle J'imagine le même truc en zone piétonne!
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2977
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Lun 11 Jan 2016, 14:01
Oui j'ai su pour le restaurant de Tacos. J'ai un ami qui vit juste à côté. Et en plus ce qu'ils servent est dégueu. Smile (testé et désapprouvé). 

Mais dans ce cas précis, ce que je ne comprends pas c'est le choix du lieu de l'ouverture... Il y avait sans doute de meilleurs emplacements commerciaux qu'une boutique du faubourg, quand on ouvre une franchise dont on sait qu'elle va attirer du peuple (même si ce n'est pas bon...). Le simple fait qu'il n'y a pas de places de stationnements suffisantes pour accueillir un flux important de client. Les stationnements en double file, et ceux qui s'arrêtaient pour chercher leur plat à emporter créaient des bouchons (en créent peut être toujours, il y a un moment que je ne suis pas passé devant)... Cela en fait un contre exemple, puisque ces problèmes de circulations n'auraient pas été si la rue avait été en zone piétonne Wink Même si cette chaine est typiquement un commerce de zone commerciale de périphérie.

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Visiteur
Visiteur
Masculin Nombre de messages : 45
Age : 67
Localisation : Pays de Meaux
Date d'inscription : 19/08/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Mer 03 Fév 2016, 16:25
La rénovation du "centre historique" , cela suffit ! 
Raboter les vieux pavés et rendre totalement piéton cette rue suffit. Le dimanche et le soir , il n'y a aucune animation...sauf au centre du faubourg St Nicolas:où la circulation automobile pourrait aussi être déviée ou supprimée  ( avec les réserves indiquées dans les réponses précédentes), en développant les axes parallèles et des parkings aménagés (à étages ) dans les zones libres ( au lieu d'immeubles)...

D'autres centres sont à créer et à développer dans d'autres quartiers de la ville . S'il y a bien un renouvellement de la population de Beauval, un véritablement centre aussi actif et animé que celui du vieux centre de Meaux devrait être un objectif plus urgent pour une ville du XXIè siècle . 

Ses atouts seraient son espace, ses voies d'accès et surtout la proximité d'une population nombreuse.
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2977
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Mar 26 Juin 2018, 20:18
source : LeParisien.fr


Meaux : et si la rue du Grand-Cerf devenait piétonne ?
Publié le 25 juin 2018 par Alexandre Arlot

Une large partie des commerçants de cette voie du centre-ville était opposée à y interdire la circulation automobile. Les travaux de requalification, en passe de s’achever, ont quelque peu changé la donne.

A mesure que le chantier avance, les avis évoluent et la question demeure : la rue du Grand-Cerf sera-t-elle intégralement rendue aux piétons ? Le maire de Meaux l’a même posée au dernier conseil municipal, vendredi.

D’une chaussée pavée aux trottoirs étroits, la rue du Grand-Cerf encore en chantier s’est transformée en une large voie aplanie faite de grès sur sa partie centrale et de pierre calcaire sur les côtés.

Face à la grogne d’une partie des commerçants, ce scénario avait été abandonné par la mairie avant le lancement des travaux à l’été 2017. Il fait son retour à la faveur de chiffres d’affaires en hausse et de retours positifs des clients.

« Depuis le début des travaux, nous constatons une hausse constante de la fréquentation », confie une vendeuse de la boutique de vêtements Carroll. Une employée du magasin Karl Marc John abonde : « Les retours des clients sont positifs. »

Les voitures n’ont, bien sûr, pas droit de passage durant les travaux. Une absence moins douloureuse que ne le redoutait Eric Tartaglia, gérant du Comptoir d’Italie. « J’ai révisé mon jugement, admet-il. Malgré les travaux, les gens fréquentent toujours la rue. Ils n’ont plus peur de marcher sur des trottoirs de cinquante centimètres. »



S’il regrette la durée du chantier — « On a l’impression que les ouvriers travaillaient à effectif réduit les premiers mois » —, l’ex-président de l’association Acheter à Meaux ne voit plus la piétonnisation d’un si mauvais œil : « C’est plus joli d’imaginer cette rue sans voitures… »

Le grès s’adapte aussi bien à une rue circulante qu’à une voie piétonne
Certains commerçants n’en restent pas moins opposés à l’idée. « Nous avions plus de clients quand la rue était circulante », commente le vendeur de la boutique de chaussures For Ever Girls.

Gaël Ferraux, caviste du Nicolas, va plus loin : « Si la rue devient piétonne, j’envisage clairement de partir. »

Entre septembre 2017 et avril dernier, son chiffre d’affaires a progressé « certains mois ». « Depuis avril et le dallage de la rue, j’enregistre 20 % de fréquentation en moins », nuance-t-il.
Gaël Ferraux craint surtout de perdre sa clientèle d’entreprise, qui achète en gros et utilise un véhicule pour charger les cartons de bouteilles.

Les travaux doivent s’achever en août. D’ici là, la mairie annonce une consultation des commerçants et des riverains. L’association Meaux Environnement demande qu’elle soit accompagnée d’une « étude précise de la circulation, tant quantitative que qualitative », « durant plusieurs semaines » dans cette « rue commerçante historique ».

La municipalité a anticipé le résultat du vote : le matériau choisi pour la chaussée — du grès — s’adapte aussi bien à une rue circulante qu’à une voie piétonne…

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
avatar
Meldois
Meldois
Masculin Nombre de messages : 2977
Age : 39
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 16/09/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.meauxleforum.com

Re: Rénovation de la rue du Grand Cerf.

le Sam 18 Aoû 2018, 13:12
La piétonnisation... cela aurait pu être décidé dés le départ.

___________

source : LeParisien.fr

Meaux : dans la rue du Grand-Cerf, passants et commerçants disent adieu aux voitures
Publié par Alexandre Arlot le 13 août 2018


Après plus d’un an de débats, riverains et commerçants se sont prononcés pour la piétonnisation de cette voie du centre-ville. Elle sera inaugurée en septembre.
Certains commerçants n’ont pas attendu l’inauguration de la « nouvelle » rue du Grand-Cerf pour installer tables et chaises devant leur enseigne.
Après plus d’un an de débats et de retournements de situation, l’avenir de cette voie du centre-ville est fixé : elle est dévolue aux piétons. Les véhicules de livraison pourront toutefois y accéder à des horaires spécifiques.

L’inauguration est programmée pour le mois de septembre.

Durant l’été, la municipalité a interrogé riverains et commerçants de la rue du Grand-Cerf. En mars 2017, l’idée de la mairie de piétonniser la voie avait été accueillie avec circonspection par nombre d’acteurs concernés. Cette même mesure a été validée il y a peu à une large majorité.
« Quand nous avions lancé les travaux de la rue du Grand-Cerf, beaucoup souhaitaient que celle-ci reste ouverte à la circulation, rappelle le maire Jean-François Copé (LR). En dix-huit mois, les avis ont évolué et de nombreux Meldois et commerçants veulent maintenant laisser cette rue exclusivement piétonne comme la rue du Général-Leclerc. »

« Quand il pleut, il n’y a plus personne »

La fermeture de la rue du Grand-Cerf à la circulation durant plusieurs mois a fait bouger quelques lignes. Eric Tartaglia, le patron du Comptoir d’Italie, reconnaissait ainsi avoir « révisé [s]on jugement ».
« Malgré les travaux, les gens fréquentent toujours la rue, soulignait-il fin juin. Ils n’ont plus peur de marcher sur des trottoirs de cinquante centimètres de large. »
D’autres assurent que la transformation de la voie porte préjudice à leurs affaires.
« Nous avons perdu plein de clients à cause de cela, jure le patron de Giudici Primeurs. Avant, les gens passaient en voiture pour charger leurs courses et repartaient aussitôt. Désormais, quand il pleut, il n’y a plus personne. Les clients vont dans les grandes surfaces. »
Monique, active retraitée de 73 ans, riposte : « On peut très bien se garer sur le parking du boulevard Jean-Rose comme je l’ai fait puis se promener dans la rue. La piétonnisation, c’est aussi une très bonne chose pour les personnes handicapées. Elles peuvent se déplacer plus facilement. »

.......................................................
QUI NE DIT MEAUX CONSENT...
http://www.meauxleforum.fr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum